Scroll to top

#13 Êtes-vous alignée avec vous-mêmes ? 6 signes qui disent tout

Article écrit sur Chandelier (Piano Version) de Sia (j’insiste bien sur « Piano Version » car cela fait toute la différence : + dénudée, + extrême… + tripale, beaucoup + intense)

« Every woman is a revolution waiting to happen »

(chaque femme est une révolution attendant de se produire)

-Anaïs

Et si vous deveniez l’artiste de votre vie ?

A quoi reconnait-on que l’on fait ce que l’on doit vraiment faire, ce pourquoi on est vraiment fait ? A quoi reconnaît-on qu’on est sur le bon chemin, celui qui nous permet d’exprimer ce que nous avons de plus fort & de plus personnel à exprimer ?

Je partage avec vous mon expérience en identifiant les signes les plus forts de l’alignement avec soi-même. Si vous ne ressentez aucun de ces signes, vous devriez vraiment commencer à vous remettre en question et vous lancer à la recherche de ce dont vous êtes réellement fait. Je le dis souvent (mais c’est tellement central !), le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire à vous-mêmes est d’apprendre à vous connaître, vraiment. Votre bonheur en dépend. Votre bien-être en dépend. Votre vie en dépend.

Et si votre épanouissement devenait votre lifestyle ?

Lorsque j’ai décidé de reprendre ma vie en main & de changer ma vie (j’en parle dans mon article précédent), j’ai d’abord commencé à imaginer mon style de vie idéal, je me suis alors posée une question qui, depuis, ne m’a jamais quittée :

  • Quelles sont les émotions que je souhaite ressentir le plus intensément & le plus souvent dans ma vie ? Car ce ne sont pas pour des possessions matérielles que l’on vit, on vit pour ressentir des émotions ! Ce sont elles qui sont reines, qui nous donnent la sensation d’exister.

Et découlant de cette première question, je me suis ensuite demandée :

  • Que dois-je faire pour ressentir ces émotions ? Quelles actions mener ? Dans quels rôles projeter ma personnalité ?

Puis, issue de cette question, je me suis naturellement demandée :

  • De quelle atmosphère ai-je besoin pour créer les conditions pour que ces émotions se manifestent ?

 

C’est ainsi que j’ai esquissé les bases de mon style de vie idéal, selon ma conception du style de vie, c’est-à-dire :

Cette alchimie fine entre des conditions matérielles, sensorielles & spirituelles

J’ai pu ensuite créer mon activité sur-mesure c’est-à-dire à la mesure de la vie que je voulais vivre. Et je n’en suis qu’au début^^. J’ai designé mon activité pour qu’elle me permette de faire exister ce style de vie et qu’elle aie le potentiel pour amener ce style jusqu’à sa plénitude. Très vite en retour, ce style de vie a commencé à me porter plus haut & à inspirer davantage l’épanouissement de mon activité. J’avais réussi. La boucle était bouclée. J’avais trouvé la façon d’être alignée. Même si, être alignée se conquiert chaque jour^^.

Vous voyez, si construire son travail à partir de son style de vie idéal est si important c’est qu’ainsi, chaque jour, vous retombez amoureux de votre vie ! Que vous y trouvez la magie, l’excitation & la créativité qui vous équilibrent. C’est pourquoi, ce que je vous souhaite, c’est :

Que votre épanouissement personnel devienne votre style de vie.

Les signes qui indiquent que vous êtes alignés avec vous-mêmes

Alors ce que je veux vous donner aujourd’hui ce sont les indicateurs forts selon moi de l’alignement avec notre vérité intérieure. Quels sont les signes auxquels on reconnaît que l’on fait exactement ce que l’on est ?

 

1. J’annule le temps universel

Lorsque je fais ce que j’aime le plus, lorsque j’exprime ce qui vibre le plus en moi (selon les vibrations les plus hautes), j’oublie complètement l’heure.

Comment est-ce possible ?

  • Et bien, comme je suis entièrement (c’est-à-dire Body Mind Heart Soul) dans ce que je fais et que cela me procure un bonheur intense, ma concentration est totale et il n’y a plus aucune porosité entre mon activité & le monde extérieur. Le monde entier pourrait s’écrouler comme dit la chanson…
  • Cela s’explique aussi par le fait que mon subconscient ne me torture pas comme lorsque je ne fais pas ce que je devrais faire car il est en paix. Il sait très bien que je fais ce que j’ai de mieux à faire de mon temps justement et cette paix intérieure élimine les doutes avant même qu’ils aient l’idée de se présenter. (Je ne parle pas là des bons doutes qui, eux, vous poussent à chercher plus, à vous remettre en question pour fournir un meilleur travail, je parle des mauvais doutes qui vous disent « Mais pourquoi tu fais ça ? Tu ne vas jamais y arriver. C’est pas pour toi etc. » qui eux sont toxiques, vous bloquant dans vos élans de créativité).

2. Je me sens « chez moi »

Lorsque vous faites ce que vous devez faire, vous avez cette sensation intime d’être exactement là où vous devez être. Il n’y a plus aucun décalage. Vous n’êtes pas en « porte à faux » (regardez comme l’expression elle-même dit déjà tout !). Vous vous sentez dans votre monde et c’est tellement vrai que vous êtes littéralement immergés dans votre monde intérieur. Vous vous êtes extraits du tout-venant, des perturbations infinies environnantes et oui ! Vous êtes en vous : dans votre sanctuaire personnel & privé, au cœur même de toutes vos promesses de possibilités et qu’est-ce que c’est grisant !!!

Je me souviens avoir ressenti cela très fort en suivant la prestigieuse MasterClass de Christopher Vögler, script doctor d’Hollywood.

Juste pour que vous situez le bonhomme : il est celui que l’on appelle pour faire du Roi Lion ou de Fight Club (personnellement, je préfère de looooooin Fight Club au Roi Lion, mais passons*) les blockbusters que l’on sait car il transforme le scénario qu’on lui confie pour en faire un scenario bankable !

Il est celui qui, après avoir découvert les travaux titanesques de Joseph Campbell (lequel a cherché toute sa vie à « hacker » le code secret de l’écriture d’une histoire universelle, ou pour le dire autrement, à dévoiler la structure-type commune à toutes les histoires qui sont transmises à travers les âges & les cultures), s’est rédigé pour lui-même un petit mémo d’une page, reprenant les points clés de Campbell. Il a ensuite glissé cette note dans sa poche avant d’aller bosser aux studios d’Hollywood. Avec ce mémo, il avait trouvé une manière de faciliter son travail d’analyste de scénarii puisqu’il avait exposé de façon synthétique les critères cruciaux pour évaluer un scénario. Très vite, ses collègues analystes ont repris son mémo (qui du coup n’a plus été privé du tout !) et s’est devenu un standard repris par Hollywood, qui inspirera l’élaboration de Star Wars et tant d’autres…

Être dans cette Masterclass parmi des auteurs et des scénaristes (pour la plupart professionnels) a été un moment exceptionnel pour moi. Et écouter parler Vögler d’écriture, le voir décoder des films de légende et nous livrer les techniques professionnelles d’écriture de scénario m’a transportée. J’ai savouré chaque minute. J’aurais voulu que ce moment ne cesse jamais ! Et oui, voyez plutôt je dis « j’aurais voulu que ce moment ne cesse jamais ! », on retrouve bien d’ailleurs le point précédent « J’annule le temps universel ».

Cette expérience m’a confirmé que l’écriture était au centre de ma vie, que je m’y sentais chez moi ! Et elle m’a permis d’assumer davantage mon rêve qui est d’écrire un roman et, mon grand rêve, qui est de toucher un jour, d’une façon ou d’une autre, au cinéma.

Et vous, quelle expérience forte avez-vous vécue qui vous a permis de lever le voile sur un rêve que vous n’arriviez pas à voir en face avant, ou qui vous a confronté à l’une de vos grandes ambitions ?

 

3. Je vis la convergence !

Lorsque vous entrez vraiment dans votre vie, vous découvrez que tout fait sens.

Que chaque événement a une logique, que ce qui se manifeste vous parle, que ceux qui viennent à vous ou vers lesquels vous allez, sont en réalité plus ou moins intimement en quelque sorte déjà liés à votre vie.

Vous devenez le témoin d’une synchronicité de plus en plus intense parce que vous êtes conscients de ce que vous vivez, parce que vous vivez les yeux grands ouverts et que votre esprit accueille réellement ce qui se produit et cherche à en permanence à apprendre pour en tirer le meilleur. Normalement, vous devriez pouvoir bannir « c’était pas le bon timing voilà tout » de votre vocabulaire. Souvenez-vous du « Et quand tu veux quelque chose, tout l’Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir » de Paolo Cuelho dans l’Alchimiste. C’est exactement l’idée.

Lorsque l’on est aligné avec ce que l’on peut appeler, pour faire simple, sa mission de vie, alors on condense en soi une vérité qui ne demande qu’à éclore et cette force en soi appelle et attire tout ce et ceux qui vont nous permettre de la manifester.

On rencontre avec une fluidité déconcertante des gens que l’on sent instinctivement comme étant proches de nous, on sent que les vibrations sont communes (« It’s all about vibes » nous a d’ailleurs répété Christopher Vögler)

Vous arrive-t-il souvent qu’une musique ou une chanson vous arrive en tête (sans que vous sachiez ce qui l’a fait venir) et que, identifiant le sujet dont elle parle, vous réalisiez qu’elle vient en quelque sorte nommer exactement l’état émotionnel dans lequel vous étiez sans le savoir ? Qu’elle arrive « à point nommé » ? Cela m’arrive très souvent. C’est un message que je m’envoie à moi-même, pour me permettre d’avancer sur mon parcours émotionnel tout au long de la journée afin d’en être davantage actrice^^.

 

4. J’ai un sentiment d’absolu

Lorsque vous commencez à créer votre grand projet, votre beau projet, celui qui vous tient le plus à cœur, celui dont vous sentez que c’est Le projet, alors se déploie votre confiance.

Et elle ne fera pas marche arrière ! Bien sûr, il y a des angoisses, des sueurs froides, des difficultés (parfois innombrables !) mais votre confiance en la justesse de ce projet ne sera jamais démenti. Si chaque jour vous doutez, si chaque jour vous remettez en question votre projet en lui-même, alors vous pouvez être certains que ce n’est pas le bon !

Chaque matin où vous vous réveillez à votre vie, vous savez que c’est ce projet que vous allez faire avancer, que l’essence de cette nouvelle journée est de servir à faire grandir ce projet-là. Et cela vous procure une joie intense. Vous vivez avec votre projet une sorte de lune de miel continuelle. C’est réellement magique !

A ce propos : http://lafabriquedusens.com/temoignages/

 

5. J’ai l’impression de devenir invincible

Même lorsque vous traversez une période tendue parce que vous travaillez d’arrache-pied et que le rythme que vous vous imposez est âpre, vous constatez que ce qui pourrait venir vous perturber, vous entraver, s’écarte naturellement pour laisser la place à vos progrès.

Parce que, profondément, vous vous sentez inarrêtable.

Parce que cette ferveur en votre projet est telle qu’elle est ultra-motrice (c’est cette qualité d’énergie qui a fait naître cette fameuse phrase « Déplacer des montagnes »). Vous êtes inspirés, poussés, tractés par la force de votre désir pour ce projet. Si, au contraire, vous avez l’impression de devoir lutter en permanence contre des vents-contraires, que rien n’est facile pour vous dans votre projet, que rien ne coule, alors cela veut dire clairement que ce n’est pas, là non plus, le bon projet – garanti sur facture^^.

 

6. Je suis Body Mind Heart Soul

Cet article est pour moi une occasion formidable de vous livrer les fondements de mon approche de l’entrepreneuriat Body Mind Heart Soul.

Le bon projet est le projet où votre corps, votre esprit, votre cœur et votre âme sont d’accord : où ces dimensions fondamentales qui vous composent forment l’accord parfait !

Voyez ces moments extraordinaires de votre vie de tous les jours où vous êtes parfaitement alignés : lorsque vous souriez… Lorsque vous dansez de joie… Lorsque vous êtes avec vos amis et que vous ne voudriez être nulle part ailleurs… Lorsque vous venez de voir un film qui vous a bouleversé positivement… Lorsque vous êtes en train de lire si passionnant, au creux de votre couette, que vous n’entendez même pas l’orage qui gronde… Lorsque vous rêvez les yeux ouverts, au bord d’une rivière qui vous apaise… Nous expérimentons tous ces moments-là qui incarnent le fait d’être dans notre flow : c’est-à-dire d’être simplement nous-mêmes, sans filtres, sans jugement… Présents à notre vie. D’être Body Mind Heart Soul. Unifiés.

Seulement, pour beaucoup, le flow n’est que fugace et ces moments ne sont que des exceptions dans la journée parce que le rationnel, seul, reprend le contrôle et ramène avec lui les pensées cloisonnantes voire toxiques qui déstabilisent notre équilibre global (je ne devrais pas être en train de faire ça… Il faut que je fasse ça… Ce n’est pas bien, je ne devrais pas me sentir aussi bien… Ca cache quelque chose… Ressentir autant de joie, ce n’est pas sérieux… Il faut travailler dur pour être récompensés… Etre détendu, ça se mérite… Etc.)

Pour d’autres, cet état de bien-être et de confiance est l’état le plus constant au contraire. Il constitue même le socle de leur vie. Une vie alignée avec soi-même. Lorsque je fais ce qui me rend heureux, je suis aligné. Je suis en contact avec mon moi le plus élevé, le plus enthousiaste, le plus joyeux, le plus ambitieux, le plus conquérant & le plus fort.

Alors…

N’ayez pas peur d’être heureux.

N’ayez plus peur de vous laisser aller à la joie.

Ce qui est bon est juste.

Ce qui est bon est vrai.

-Anaïs*******

Enregistrer

Author avatar

Anais Lacombe

http://www.linkedin.com/in/anais-lacombe
Fondatrice de La Fabrique du Sens, Serial Webpreneuse, Coach en épanouissement entrepreneurial & Auteure.

Related posts

1 comment

  1. Elodie

    Anaïs, une fois de plus merci pour ce bel article.
    Je ne sais pas trop par où commencer. Quand tu parles d’émotions, je trouve ça tellement juste car c’est exactement la question que je me suis posée au tout début alors que je réalisais que mon travail ne me plaisait plus. Je me suis dit « qu’as tu envie de ressentir tous les jours Elodie » et ma réponse a été spontanée : de la fierté !!! Depuis je travaille chaque jour à ressentir ce sentiment de façon extrêmement forte!
    Les 6 signes que tu relèves ensuite sont extrêmement justes et il y en a 2 qui font vraiment échos en moi :
    – j’annule le temps universel : OUIIII, je dis ouiiii! Tellement de blog nous rabâchent qu’il ne faut surtout pas trop travailler et se fixer des horaires raisonnables à ne pas dépasser mais tu as tout à fait raison ! Parfois, je suis prise d’une envie folle d’écrire un article ou de rédiger une nouvelle offre très tard le soir ou très tôt le matin, parce que c’est la que mon inspiration pointe le bout de son nez et il est hors de question de la freiner. Alors oui, ça fait du bien de lire que je ne suis pas la seule!
    – je suis invincible : c’est précisément le sentiment que je ressens en ce moment. Je ne m’arrête pas, je fonce, j’avance non stop, euh… en fait je suis un peu Wonder woman 😉 !

    Merci pour cet article Anaïs et surtout merci d’avoir mis, une fois de plus, des mots sur des sensations, des émotions, des sentiments, qu’on n’arrive pas forcément à exprimer.
    A très vite^^
    Elodie

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.