Scroll to top

#2 Entreprendre est l’état d’esprit qui devrait être le plus partagé au monde ! / Entrepreneurship should be the most widely-spread mindset in the world !

Partagez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Click here for english version

 Photo credit : Anaïs Lacombe.
Article écrit sur/written listening to SAVE YOUR SOUL – Jamie Cullum

Nous sommes des créateurs-nés, TOUS !

Pour moi et depuis longtemps (j’allais dire toujours !^^), je pense qu’entreprendre est naturel, évident, instinctif.

Entreprendre c’est créer.

Et franchement ! Connaissez-vous quelque chose de plus naturel que créer ? Oui, respirer sans doute, manger, dormir & aimer.

Créer est notre état naturel à tous, entrepreneurs ou non. C’est ne pas créer qui n’est pas normal. C’est s’interdire de s’exprimer qui n’est pas sain (et lorsque l’on s’interdit de s’exprimer, le corps n’oublie pas lui de nous rappeler que ce n’est pas naturel, n’est-ce pas ?).

 

Créer est présent en nous depuis toujours.

Et lorsque je dis “toujours”, je fais allusion à notre propre naissance comme individu bien-sûr mais aussi à l’Humanité. Nous sommes d’autant plus humains que nous sommes créateurs, ne l’oublions jamais.

Nous prenons d’autant plus soin de l’humanité des hommes en les encourageant à créer.

L’art & l’entrepreneuriat (pour moi, les différences entre les deux sont d’ailleurs très fines et l’un de mes chevaux de bataille est de montrer leur convergences profondes) sont attachés à notre dignité humaine : ils nous permettent de nous exprimer, et donc de montrer que nous sommes libres, et que nous nous tenons “debout” !

 

La création fait du bien, littéralement : répétons-le, démontrons-le !

En parlant de cela, me revient ce souvenir encore frais du séisme d’Haïti en 2010. Vous souvenez-vous du désastre que cela a été ? Et bien, certains enfants Haïtiens (en reparler me met les larmes aux yeux), certains enfants Haïtiens donc, qui ont vu des horreurs absolues, ont pu, grâce à l’initiative d’associations locales et internationales, s’exprimer à travers l’art et la création.

Des bus avaient été mis en place dans les rues (l’un dédié à la peinture, l’autre au modelage etc.) pour accueillir les enfants qui trouvaient là un moyen de sortir le cauchemar d’eux, de le transfigurer pour, non pas l’oublier (c’est impossible) mais en faire autre chose grâce à l’art.

  • Et lorsque l’on sort de soi ce que l’on a en soi (quoi que ce soit), déjà, on le met à distance. Il est jeté ailleurs. Cela apaise un peu.
  • Mais ce qui apaise davantage, c’est le fait d’en faire quelque chose. Lorsque l’on se l’approprie, on transforme la réalité que l’on a subie en réalité que l’on crée ; nouvelle réalité dont, du coup, on devient l’auteur, le responsable et le fier créateur !
  • C’est ainsi que les enfants ont repris la main (c’est le cas de le dire !) sur leur destin.

 

Et si Malraux disait que “l’art est un anti-destin” c’est dans ce sens : l’art nous permet de créer notre destin à nous, de ne pas subir ce qui semble écrit pour nous, et dans le cas des enfants d’Haïti, d’affirmer qu’on est toujours là, qu’on a survécu à la fatalité.

La création leur a permis de se dire :

Nous nous tenons debout, dignes, pleinement humains.

La catastrophe ne nous a pas ôté ce que nous avons de plus précieux en nous : notre humanité.

Si j’évoque cet exemple poignant, vous pensez bien que ce n’est pas pour faire pleurer dans les chaumières. Bien au contraire ! C’est pour nous exhorter tous, nous qui vivons au jour le jour cet état créateur, d’être encore plus reconnaissants envers le privilège que nous avons : être libres de nos mouvements, de notre temps, de notre espace, de nos inventions, de notre style de vie, de notre rythme de vie… Libre de distribuer les cartes de notre vie comme on le veut.

Soyons toujours plus conscients & reconnaissants de notre extrême privilège d’être des entrepreneurs.

Célébrons ainsi davantage ce privilège, au moins de ces 3 façons différentes :

  • De nous à nous-mêmes : se le redire, chaque jour, permet de sortir – à la vitesse de la lumière – de certains moments “down”, où le doute et la déprime voudraient nous bouffer tout cru !
  • Entre nous : lorsque nous nous rencontrons entre entrepreneurs, nous échangeons beaucoup sur nos idées, nos envies de partenariat etc. Mais célébrons davantage le luxe qui est le nôtre de pouvoir créer comme on respire. Cela nous galvanisera encore + et donnera encore + de souffle à nos ambitions. Cela donnera à nos réunions un supplément d’âme car nous ne prenons pas encore assez à bras le corps notre mission citoyenne et sociétale d’entrepreneurs : être des ambassadeurs de la création et de la liberté !
  • De nous aux autres : parlons en effet des vertus de l’entrepreneuriat à ceux qui hésitent encore, disséminons cet état d’esprit le plus largement possible car le monde entier en a besoin !!!!

 

Tous entrepreneurs ? Non. Tous créateurs. Nuance.

Je ne dis pas que tout le monde doit être entrepreneur. Tout le monde n’est pas fait pour l’être. Je dis que tout le monde gagnerait à avoir l’état d’esprit entrepreneurial. C’est-à-dire ? Qu’est-ce que l’état d’esprit entrepreneurial en fin de compte ? Pour moi, c’est être absolument convaincu que :

  • Ma vie à moi, que je suis la seule à vivre comme ça, a une valeur.
  • J’ai des choses à dire aux autres et à faire avec les autres. Que cela en vaut la peine. Que cela en vaut INFINIMENT la peine.
  • Le monde attend ces dons uniques que je suis la seule à avoir et à utiliser, comme ça.
  • Le monde a besoin, pour être meilleur, de ce message singulier que ma vie à moi est la seule à incarner, qu’elle a elle-même longuement élaboré.
  • Le monde a besoin, pour être meilleur, de ce témoignage unique, derrière lequel ma vie entière doit se rassemble et au service duquel je dois me mettre entièrement (Body Mind Heart Soul)
  • Je peux trouver en moi la force de “crier” haut & fort qui je suis & ce que je fais. Pour que ma vie ne serve pas à rien ni à personne.
  • Je dois honorer le fait même d’être vivant – ce miracle – en étant vivant à 1000%.

 

En conclusion

Tout le monde mérite de dire au monde entier ce qu’il a dans le ventre.

Tout le monde mérite de convertir sa vie en créations.

Tout le monde mérite de témoigner de sa propre vie en tant qu’être humain.

Tout le monde mérite de décupler ses propres émotions en les métamorphosant pour les rendre partageables avec les autres.

 

Parce que la création est comme une onde immense qui se propagerait partout, en constante expansion, dont certains auraient compris qu’ils peuvent en être les récepteurs-émetteurs virtuoses et dont les autres s’interdiraient, malheureusement, d’y participer.

English Version

Entrepreneurship should be the most widely-spread mindset in the world !

EACH AND EVERY ONE OF US IS A NATURAL BORN CREATOR !

 

To me, entrepreneurship has (nearly!) always been a natural, obvious and instinctive endeavor.

TO BE AN ENTREPRENEUR IS TO CREATE.

 

To be fair, can you think of anything more natural than creating? I hear you say breathing, eating, sleeping and loving, but can you think of many others ?

Creating is our common natural state, whether we are entrepreneurs or not. Not creating is what is abnormal. Forbidding yourself to create is unhealthy: when you refrain from expressing yourself, your body itself will remind you that it is not natural.

 

To create has always been part of us.

 

And by “always”, I mean since our birth as individuals of course, but also since the dawn of mankind. We are even more human as we create, let’s never forget this.

 

To encourage people to create is to take even more care about the humanity of in each of us.

 

Arts & entrepreneurship are bound to our human dignity: they enable us to express ourselves and thus to show that we are free and that we stand tall. To me, the line between arts and entrepreneurship is very thin and I strongly believe that they converge and overlap deeply.

 

CREATION LITERALLY DOES YOU GOOD: LET’S REPEAT IT AND DEMONSTRATE IT!

 

This reminds me of the 2010 earthquake in Haiti. Do you remember how much of a disaster it was? Just talking about it brings tears to my eyes. Even with all the pain and horror they had gone through, some Haitian children were able to express themselves through art and creation thanks to local and international associations.

Some buses had been set up in the streets – one for painting, another one for sculpture and modeling, etc – to welcome children and give them a way out of their nightmare, to transfigure it into something new thanks to arts – as simply forgetting was impossible.

 

– When you expel what you have inside (whatever it is), you keep it away from yourself. It can be a first step to heal.

– What is even more healing is to transform it into something else. When you take it over, you transform the reality you suffered into a reality you create; of which you become the author, the proud creator.

– This is how children regained control over their destiny.

 

This is what Malraux (French Author & Politician) meant when he said “art is the opposite of fate”:

art enables us to create our own destiny,

to liberate ourselves from what seems to have been written for us.

For Haitian children, it meant that they were still there, that they had survived fate.

 

Creating enabled them to say:

  • We stand tall, dignified and fully human.
  • The catastrophe has not taken away the most precious asset we have : our humanity.

 

Understand that the use of such a striking example is not designed to elicit sadness, quite the opposite. It is in order to inspire all of us to be everyday more grateful for our privilege: being free to move, to use our time, our space, to invent, to shape our lifestyle and the rhythm of our lives as we see fit. We are free to live our lives as it pleases us.

 

LET’S BE EVERYDAY MORE AWARE AND GRATEFUL FOR OUR EXTREME PRIVILEGE TO BE ENTREPRENEURS.

 

Let us celebrate this privilege in at least 3 different ways: 

 

1/ Towards our own selves: we should constantly remind it to ourselves, in order to escape from moments when we feel blue, to help us in times where doubt and depression threaten to take over !

2/ Within the community : when we entrepreneurs meet, we exchange a lot about our ideas or our will to form partnerships. Even more so, let us celebrate how lucky we are to be able to create as we breathe. It will give us even more strength and boost our ambitions. It will add soul to our meetings as we often leave behind our citizen-driven and societal mission to be entrepreneurs: to be ambassadors of creation and freedom!

3/ Say it to people who are not entrepreneurs (yet?): let’s talk about all the upsides of entrepreneurship to those who are still on the fence, let’s spread this mindset as much as we can as the world needs it!!!

 

 

ENTREPRENEURS? NO. CREATORS. THAT’S DIFFERENT.

 

Don’t get me wrong, I do not think everyone has to be an entrepreneur. Everyone is not made to be one. All I am saying is that everyone would gain from having an entrepreneurial mindset.

 

Ultimately, what is an entrepreneurial mindset ?

 

To me, it is to be absolutely convinced that:

  • My life – that is unique in the way I choose to live it – is valuable.
  • I have things to say and to do with other people. It is worth it. It is TOTALLY worth it.
  • The world needs these unique skills that I am the only one to have and to use as I do.
  • In order to be a better place, the world needs the singular message that my own life embodies.
  • In order to be a better place, the world needs this unique testimony that represents my whole life and to which I must be entirely dedicated (Body Mind Heart Soul).
  • I can find within myself the strength to “shout out” loud and clear who I am and what I do, so that my life can be useful for something or someone.
  • I must honor the very miracle of being alive by living life to the fullest.

 

AS A CONCLUSION

 

Everyone deserves to tell the world what is under its hood

Everyone deserves to convert its life into creations

Everyone deserves to be evidence of their own life as a human being

Everyone deserves to strongly increase their own emotions transforming them so as to share them with people.

Creation is like a huge shock wave that would spread everywhere and be constantly growing. Some people would feel they can be part of it as receiver-emitter virtuosos while some others would unfortunately give it up thinking they cannot participate.

 

– Anaïs******* Create & Live your business Body Mind Heart Soul

Enregistrer

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Author avatar

Anais Lacombe

http://www.linkedin.com/in/anais-lacombe
Fondatrice de La Fabrique du Sens, Serial Webpreneuse, Coach en épanouissement entrepreneurial & Auteure.

Related posts

12 comments

  1. C’est ce que j’appelle “un coup de pied dans les vitamines” !

    Article génial Anaïs 😉

  2. Anaïs, merci ! C’est un bonheur de vous lire, Yves a vraiment très bon goût !
    A bientôt
    Morgane

    • anais

      Morgane,
      Merci d’être là.
      Plus je vous découvre et plus je vous apprécie. Et comme nous venons de nous découvrir, qu’est-ce que cela va être dans… 10 Jours^^ ? Lorsque nous aurons échangé davantage. A très vite. Anaïs *******

  3. Dovi

    Bonjour Anaïs,
    Comme je viens de le dire sur la page de Yves, ca me parle! C’est ce que j’appelle etre l’architecte de sa vie ! En plus je trouve cela plus amusant, plus dynamisant ! Au plaisir de vous lire. Dovi

    • anais

      Enchantée Dovi ! Et ravie que tu passes ici.
      Tu as bien raison d’évoquer l’expression qui te fait le plus vibrer ! Trouver des synonymes, créer des expressions nouvelles est le signe même que l’on s’approprie les choses. C’est la marque des entrepreneurs justement.

  4. sybille

    Bonjour Anaïs, j’aime cet élan propulseur XXL qui se dégage de tes propos, J’aime lire la passion qui t’anime et qui vient résonner chez moi. Mais j’ai du mal avec la notion de “mérite”, cela me met mal à l’aise. Si cela signifie ‘a droit à quelque chose, OK, je suis 1000% d’accord, mais il y a dans ce mot (pour moi) une idée de jugement et c’est cela qui me gène.
    Je suis bien contente de te retrouver et de pouvoir échanger sur des sujets forts et utiles à tous. Je te souhaite une Belle Journée emplie de VIES

    • anais

      Heureuse, Sybille, que tu te joignes à notre conversation. J’aime ton image de “ÉLAN PROPULSEUR XXL”… Wow ! J’aime beaucoup.
      Il est vrai que pour moi, faire décoller les gens de leur réalité, de leur existant, de leur quotidien, en essayant de transmettre toute l’énergie que j’ai en moi, pour qu’ils se reconnectent à leur énergie motrice, transformatrice & ambitieuse à eux, est plus qu’un plaisir. C’est un instinct chez moi, une seconde nature, une urgence & une nécessité.
      Mais il est vrai aussi que ce décollage prend tout son sens lorsque, ensuite, on revient vers moi en disant “C’est impressionnant ! Suite à tes conseils, j’ai mis ça en place, car cela tombait sous le sens, coulait de source en fait. Et j’en suis très heureuse car j’ai l’impression que, maintenant, tout est en place. Je suis en place. Je peux commencer à présent à dire et à vivre ce que je veux vivre le plus. Merci.” Enfin, voilà, tu vois ce dont je parle.

      Au-delà du terme de “mérite” par rapport auquel je comprends tout à fait ta remarque (mais pour moi c’est vraiment de dire justement que c’est pour tout le monde !), je suis sincèrement contente que tu partages cette vision à 1000% comme tu le dis. Merci de ton soutien, il est précieux, venant de quelqu’un dont j’apprécie tout particulièrement l’intégrité.

      PS : Les envolées très haut dans le ciel doivent servir à élever le niveau de ce que l’on fait, sur terre, n’est-ce pas ? (clin d’œil spécial dédicace à toi Sybille – le ciel et la terre^^ Tu te souviens ?).

      • sybille

        Je me souviens et plus que le souvenir c’est ancré dans mes cellules…Élever le niveau de ce que l’on fait sur terre, comme c’est juste, comme c’est nécessaire, comme c’est vital…Et tu contribue à cela aussi, c’est pour ça que j’apprécie cette “exigence” qui te caractéristique car elle n’est pas là pour imposer, mais pour sublimer. Et moi ça, ça me nourrit autant qu’un très bon repas 😉

  5. J’aime beaucoup ton article qui en effet stimule et redonne espoir. Ce sont des conseils très pertinents qui ne peuvent qu’aider à s’améliorer, à devenir meilleur et à acquérir une vision positive de notre futur en tant qu’entrepreneur. Ce que j’apprécie également c’est la manière dont tu valorises les entrepreneurs. Un réel plaisir de te lire ! Merci pour ce magnifique témoignage, véritable source d’inspiration !

    • anais

      Alizé !!!
      Je suis honorée de t’avoir ici, sur mon humble blog, qui démarre. Tu es une inspiration cosmique, multi-talentueuse, multi-passionnée, multi-attachante, multi-attentionnée, multi-touchante, bref ! Multi-tout^^ T’avoir eu toute à l’heure en skype en direct live de New York m’a… juste… Boosté comme jamais ! A très vite. Et n’oublie pas : “We ask ourselves, who am I to be brilliant, gorgeous, talented, fabulous ? Actually, who are you not to be ?” (M.W.) -:) xoxoxo Anaïs

  6. Fx

    Partagé sur Facebook avec le texte suivant

    “Cet article est un véritable anti-coup de blues. Je le pense sincèrement et franchement, toi qui voit ce partage, si tu te sens pas bien, lis cet article. ”

    Je le pense toujours. Cet article est un bienfait absolu.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.