Scroll to top

#8 Faire triompher l’âme de votre entreprise : une question d’éternité ? / Ensure the triumph of your company’s soul: a matter of eternity?

Partagez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Looking forward to enjoying one sublime english version ? Click here please.

– A partir d’une photo présentant Hoshi Ryokan, l’entreprise la plus ancienne au monde

 

Article écrit sur Missing du groupe The xx

***-***

 

“Les entreprises qui survivent le plus longtemps sont celles qui travaillent sur ce qu’elles peuvent donner d’unique au monde, non pas seulement sur leur croissance ou leur argent mais leur excellence, leur respect pour les autres, et leur capacité à rendre les gens heureux. Certains appellent ça l’âme.” – Charles Handy.

 

Si dans mon article précédent je tentais de définir ce qu’est l’âme de l’entreprise (Votre entreprise a-t-elle une âme ?) aujourd’hui je ne quitte pas ce thème, bien au contraire – je l’approfondis et espère ainsi continuer à souligner son importance cruciale !

Allons au cœur de ce qu’est l’âme d’une entreprise, suivez-moi et nous entrerons dans la plus vieille entreprise du monde… Serons-nous happés par son souffle millénaire…?

 

cash machine vs sense making

  • Connaissez-vous la célèbre réplique du film The social network qui raconte l’épopée de Facebook ? Elle est tirée d’une remarque qu’aurait réellement faite Sean Parker, entrepreneur américain possédant des parts de Facebook :

“Un million de dollar ce n’est pas cool. Tu sais ce qui est cool ? Un milliard de dollars !”

  • Généralement les start up ne sont pas créées pour durer et leurs fondateurs n’ont pas prévu de rester longtemps.
  • Mais Phil Libin si ! Il est le fondateur d’Evernote (le nom déjà en dit long), et, ayant réussi une levée de fonds de 50 millions, il en explique ainsi les raisons :

“Nous ne pensons pas qu’un milliard de dollar soit vraiment cool.

Vous savez ce qui est vraiment cool ? Faire une compagnie qui a cent ans.”

  • Alors justement, savez-vous comment vous pouvez dire que quelque chose incarne l’âme de votre entreprise ?

Lorsque les décisions que vous prenez sont faites sur la base de ce quelque chose-là en question.

  • D’ailleurs Libin continue : “Donc lorsque nous prenons une décision importante, que ce soit pour une levée de fonds, pour le design d’un produit ou pour une stratégie partenariale, nous nous demandons : “Est-ce que cela va rendre plus ou moins probable que nous soyons encore là dans 100 ans ? Si la réponse est moins probable, alors nous ne le faisons pas ! “

 

Le rêve de Libin :

  • Nous pouvons en déduire qu’une expression possible du rêve absolu de Libin est Hoshi Ryokan : l’entreprise la plus ancienne du monde !
  • Située sur l’île de Honshu, au Japon, elle est tenue par la même famille depuis 1295 ans !
  • Ce sont donc 46 générations qui ont donc fait cette entreprise, ont vécu et vivent encore à ce jour à travers et pour elle !! Époustouflant non ?
  • Ce ryokan (qui signifie “auberge” en japonais) est composé de cent chambres qui s’épanouissent dans un cadre très authentique : tatamis, futons, cérémonie du thé, repas traditionnels… Et le spa naturel et sa source d’eau chaude (“onsen”) sont des atouts naturels séculaires qui doivent marquer les esprits autant que ravir les corps.
  • Tout semble coulé dans une forme d’éternité. Tout semble fait pour que vous ressentiez l’instant, ni plus, ni moins.

… Un rêve je vous dis^^…

la fabrique du sens auberge millénaire japon

– Photo présentant Hoshi Ryokan

 

A question of eternity

Aussi pouvons-nous en déduire que les entreprises ont besoin d’aligner les promesses de leur marque avec la manière dont elles tiennent leurs promesses : avec, toujours, le futur en tête.

Les entreprises qui ont une âme se vivent éternelles.

  • Elles vivent comme si elles étaient éternelles, pactisent au jour le jour avec les urgences, tentant de s’affranchir de leur acidité chronique, tentant de réaliser un miracle sans cesse renouvelé : fabriquer de l’éternité pour leurs clients et pour elles-mêmes.
  • Ce qu’elles voient, prévoient, mettent en place, est traversé par une ambition de durer.
  • Elles sont guidées par une éthique de l’existence : transcender l’urgence, l’immédiat, l’éphémère, l’instable, le périssable, l’inutile… Pour construire.
  • Elles regardent qui elles sont à partir de ce qu’elles pourraient être toujours.

Aux antipodes d’une entreprise qui a une âme, il y a la start up formatée pour être revendue cinq ans après, créée uniquement pour faire une juteuse plus-value, dimensionnée pour créer du profit et rien d’autre.

Gadget financier en puissance, la start up peut être dénuée d’âme. Elle ne s’élèvera alors pas au-dessus d’elle-même. Dressée pour produire du cash, elle ne produira ni sens ni durée véritable ni même sensation d’éternité.

 

Alors, quelle entreprise préférez-vous créer ?

Une start up sans âme ou une entreprise forgée pour durer ?

A quoi préférez-vous contribuer ?

la fabrique du sens auberge éternelle Japon

– Une autre vue d’Hoshi Ryokan

 

Souvenez-vous

Si vous voulez vous mettre sur la piste de l’âme de votre entreprise, commencez par tenter de répondre à la question suivante :

qu’est-ce qui commande la façon dont je prends mes décisions chaque jour ?

 

Et le dernier mot est à :

Impossible de vous quitter sans laisser la parole à Gilles Deleuze, philosophe virtuose, pas assez connu à mon goût (pas facile d’accès je le concède mais dont la lecture acharnée délivre tant de récompenses !) qui a si bien parlé de la magie de la répétition dans son ouvrage Différence et Répétition et dont l’extrait ci-dessous fait magistralement écho à cet article :

“Répéter, c’est se comporter, mais par rapport à quelque chose d’unique ou de singulier, qui n’a pas de semblable ou d’équivalent. Et peut-être cette répétition comme conduite externe fait-elle écho pour son compte à une vibration plus secrète, à une répétition intérieure et plus profonde dans le singulier qui l’anime. La fête n’a pas d’autre paradoxe apparent : répéter un “irrecommençable”. Non pas ajouter une seconde et une troisième fois à la première mais porter une première fois à la “nième” puissance.”

 

Si la répétition est possible, elle est de l’ordre du miracle.

 ******* Here is the sublime english version *******

 

ENSURE THE TRIUMPH OF YOUR COMPANY’S SOUL : A MATTER OF ETERNITY?

 

From a picture representing Hoshi Ryokan, the world’s oldest company.

Article written listening to Missing from The XX 

***-***

 

“The companies that survive the longest are the ones that work on what they uniquely can give to the world. Not just growth or money, but their excellence, their respect for others, and their ability to make people happy. Some call those things a soul.” – Charles Handy

 

In my previous article, I tried to define what the soul of a company was (“Does your company have a soul?”). Today I am not jumping horses, quite the opposite – I am delving into it in more depth so as to keep on highlighting its importance.

 

Follow me to the heart of the world’s oldest company to explore its soul… Will we be caught up by its thousand year-old aura?

 

CASH MACHINE VS SENSE MAKING

Have you heard this quote ? It’s from The Social Network, the epic film about the  creation of Facebook. It was inspired by a comment Sean Parker – an american entrepreneur that held Facebook shares – allegedly made  :

“One million dollars isn’t cool. You know what’s cool? One billion dollars!”

 Start up companies are not usually built to last long and their founders do not expect to stay for a long period.

But Phil Libin does! He founded Evernote (the name already says it all), and managed to raise 50 million dollars in funds with the following motto :

“We don’t think a billion dollars is really cool. You know what’s cool? Build a company that will last for a hundred years.”

You know something embodies the soul of your company when it starts informing your decision making.

Actually, Libin goes on like this : “This is why when we make an important decision, whether it be related to fundraising, the design of a product or a partnership strategy, we ask the following question : “Will this make us less or more likely to still be around in a hundred years?”. If the answer is “less likely”, then we don’t do it!”

 

LIBIN’S DREAM

 

  • Based on the above, one can assume that Libin’s absolute dream would be Hoshi Ryokan : the world’s oldest company!
  • Located on the Honshu Island of Japan, it has been owned by the same family for 1295 years !
  • 46 generations have made this company, have lived and still live through its history even today!! Breathtaking, isn’t it?
  • This “ryokan” (which means “hostel” in Japanese) is made of 100 very authentic rooms with tatamis, futons, tea ceremonies, traditional meals, etc. The natural spa and its hot water source (“onsen”) are also age-old natural assets that must be as impressive to the mind as they are delightful to the body.
  • Everything seems to be cast in some sort of eternity. Everything is done in such a way that you can feel the moment, no more, no less.

…Believe me, it’s a dream ^^…

la fabrique du sens auberge millénaire japon

Picture representing Hoshi Ryokan.

 

A QUESTION OF ETERNITY

We can also deduce that companies need to align their brand promises with theway they keep promises : always keeping the future in mind.

 

Companies that have a soul live in the path of eternity.

 

  • They live as if they were everlasting, deal with everyday emergencies, attempt to repeat the miracle of producing eternity for their clients and for themselves.
  • What they see, foresee, or set up is shaped by their ambition to last long.
  • They are guided by a special way to live their daily lives : they transcend emergencies, what is immediate, ephemeral, unstable, perishable or useless.
  • They consider who they are according to who they could be forever. The opposite of a company that has a soul would be a start up made to be sold five years later, built to create added value only, and designed to create profit and nothing else.

 

If a start up is only a financial gadget without a soul, it won’t be able to rise. Made solely for cash, it will never produce meaning, nor the feeling of eternity.

 

 

SO WHICH TYPE OF COMPANY WOULD YOU LIKE TO CREATE?

A SOULLESS START UP OR A COMPANY BUILT TO LAST LONG?

 

TO WHAT WOULD YOU RATHER CONTRIBUTE?

la fabrique du sens auberge éternelle Japon

KEEP IN MIND:

 

If you want to begin the journey of finding your company’s soul, start by trying to answer the following question :

What drives the way in which I make my decisions every day?

 

LAST BUT NOT LEAST:

 

I couldn’t leave you without quoting this worth-knowing virtuoso philosopher, Gilles Deleuze, who spoke about the magic of repetition in his book Difference and Repetition. The following excerpt echoes fantastically with this article :

 

“To repeat is to behave in a certain manner, but in relation to something unique or singular which has no equal or equivalent. And perhaps this repetition at the level of external conduct echoes, for its own part, a more secret vibration which animates it, a more profound, internal repetition within the singular. This is the apparent paradox of festivals: they repeat an ‘unrepeatable’. They do not add a second and a third time to the first, but carry the first time to the ’nth’ power.

If you make this repetition possible, it truly is something of a miracle.

 

– Anaïs*******

 

Enregistrer

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Author avatar

Anais Lacombe

http://www.linkedin.com/in/anais-lacombe
Fondatrice de La Fabrique du Sens, Serial Webpreneuse, Coach en épanouissement entrepreneurial & Auteure.

Related posts

9 comments

  1. Yves

    Comme je te le disais sur Facebook, c’est un article tout particulièrement brillant je trouve ! A la fois inspiré, dirigé vers l’avenir et puissamment porté par cet extraordinaire exemple de longévité entrepreneuriale.

    Oui, pensons nos entreprises comme garantes et témoins du temps qui passe. Ca changera bien des choses !

    • anais

      Oui Yves tu as raison. Il s’agit vraiment d’opérer un changement radical de perspective. De ré-enchanter la façon dont nous voyons les entreprises et surtout dont nous les dirigeons.

  2. anais

    Olivier Rabouan a commenté : “Merci pour ce cadeau Anaïs. Merci pour l’infini.”

  3. anais

    Commentaire FACEBOOK de Emi Lie LeBlog à Ivan Le Dandy Français “Tu vas aimer… À lire…”

  4. anais

    Commentaire FB de Yves Bonis : “Un article particulièrement brillant je trouve ! Un de tes tous meilleurs pour moi Anais Je partage évidemment, c’est tellement en phase avec ce que je pense !”

    • anais

      Merci Yves. Cela me touche que tu trouves que c’est un de mes meilleurs articles et en même temps je pense que ce n’est pas un hasard. Cette question me touche profondément et anime tellement mon approche de l’entrepreneuriat… Ce que j’essaie de transmettre à mes clients. Nous travaillons toujours avec mes clients en créant ou en développant leur entreprise à partir de leur ADN personnel & intime. Faites avec leur passion (littéralement), leur entreprise en devient passionnante pour eux-mêmes & les autres. Elle a la capacité réellement de es épanouir pleinement. C’est vraiment ce que mes clients recherchent : l’épanouissement. L’authenticité. Vivre leur vérité.

  5. anais

    Commentaire FB de Gé Le Lion : “Oui, cet article montre une manière nouvelle de regarder les entreprises.

    Ca m’évoque l’aspect vivant d’une entreprise, c’est à dire les dynamiques qu’une entreprise partage avec un être humain. Comme tout individu elle nait, se développement, se définit des valeurs, possède et communique une culture, s’adapte à son environnement, interagit et communique.

    Si l’on conçoit qu’une entreprise à un aspect vivant alors on peut imaginer qu’elle a comme tout être vivant un besoin de survie. C’est ce qui se rapprocherait de la notion de pérennité d’une entreprise.
    Chercher le maximum d’argent n’entraine pas forcément la survie de l’entreprise (surtout si suite à un scénario catastrophe l’argent gagné est entièrement dévalué).
    Et cette notion d’âme est peut être la force qui permet à l’entreprise de survivre, telle la volonté d’un individu.”

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.